Web

Analytics
Elliaden
elliaden, l'univers du badge
Identification & Traçabilité
01 41 41 02 41

Les dossiers Elliaden

RFID

Guide d’achat pour les imprimantes à cartes plastiques


Les badges et cartes plastiques sont présents dans de nombreux domaines d’activité et pour des utilisations très variées. Afin de répondre au mieux aux besoins d’une clientèle hétéroclite, les fabricants de solutions d’impression ont développé une large gamme d’imprimantes à cartes plastiques avec de nombreuses options. Cette prolifération de modèles sur le marché est une aubaine pour le consommateur qui peut sélectionner une imprimante répondant exactement à ses besoins. Toutefois, cela rend le processus d’achat laborieux et complexe. 

Afin de définir le meilleur modèle d’imprimante pour votre activité, il faut vous poser les bonnes questions. 

Quel type de cartes voulez-vous produire ?

Cette question peut paraître triviale mais il existe de nombreux types de badges plastiques pour des usages très différents (badges employé, cartes de transport, cartes bancaire…). Certains modèles d’imprimantes étant très spécialisés, il est nécessaire de définir avec précision les contraintes techniques auxquelles vous allez faire face. 

Investir dans un modèle “haut de gamme” ou avec beaucoup d’options n’est pas toujours une bonne idée. Cela peut s'avérer contre productif et coûteux si lesdites options ne répondent pas spécifiquement à l’un de vos besoins. 

Par exemple il est inutile d'investir dans un modèle doté d’un système d’encryptage des données pour produire des cartes de fidélité ou des badges visiteur

Lire aussi notre dossier : Pourquoi produire des cartes de fidélité 

Quels formats et quels matériaux ?

La grande majorité des cartes et des badges plastiques sont en PVC. Toutefois il existe des modèles en polycarbonate en ABS, ou encore en carton. Il faut être vigilant lors de l’achat de son imprimante car la technologie d’impression dépend du matériau utilisé.

Vient ensuite la question de la taille et de l'épaisseur du badge.

L'épaisseur aura un impact sur la solidité ainsi que sur l’aspect “qualitatif” de vos cartes. Les imprimantes acceptent dans leur ensemble un éventail d’épaisseurs allant de 0,5 mm à 1 mm. Certains modèles vont de 0,25 mm à 1,5 mm. 

Les dimensions de vos cartes sont également un facteur à prendre en compte. La plupart des imprimantes produisent des badges au format CR80 (85,7 * 54,03 mm), c’est celui des différentes cartes qui peuplent votre portefeuille (carte de crédit, de fidélité, carte vitale…)

D’autres tailles plus spécifiques existent et demandent des imprimantes particulières. Les plus notables sont les mini-cartes (28 * 54 mm) très populaires pour les cartes de fidélités et les grands formats (105 x 148 mm).   

Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre dossier sur les différents formats de badges.

Quel design pour vos badges ?

On est tenté de penser que cette question est secondaire et qu’il sera toujours temps d’y réfléchir et de faire des tests une fois la machine en main. Pourtant, deux aspects de l’esthétisme de vos badges sont directement liées aux caractéristiques techniques de l’imprimante.

Couleurs ou Monochrome ?

Les imprimantes monochromes sont à privilégier pour les cartes simples comme les badges employé ou les badges visiteur avec des informations spécifiques comme le nom / prénom, la fonction etc. Vous réaliserez des économies lors de l’achat et pour chaque badge imprimé.

Si vous souhaitez utiliser des photos, des images graphiques ou bien le logo de votre entreprise sur vos cartes, il est préférable d’avoir une imprimante couleur pour optimiser la lisibilité et l'esthétisme.    

Recto-verso ou simple face ? 

Ici, la réponse est assez simple, tout dépend de la quantité d’information que vous voulez faire figurer sur votre badge. S’il est possible de les placer de manière claire et lisible sur une seul face, préférez cette option. 

Il est à noter que si vous avez occasionnellement besoin de produire un badge double face, vous pouvez toujours le faire manuellement en repassant la carte dans l’imprimante. 

Quelle quantité et à quelle fréquence ? 

Les imprimantes à cartes peuvent être regroupées en 4 catégories quant à leurs capacités d’impression annuelle :

  • de 1 à 500 unités
  • de 500 à 5000 unités
  • de 5000-10 000 unités
  • + de 10 000 unités

En cas de production très importante il est préférable d’opter pour une imprimante avec un chargeur et un réceptacle de cartes haute capacité afin d’éviter des manipulations trop nombreuses. 

La vitesse d’impression est un critère secondaire dans beaucoup de cas mais qui peut être primordial dans certaines situations particulières comme pour la production de badges visiteur en temps réel ou lors de salons événementiels.

Si vous voulez en savoir plus sur les caractéristiques techniques des imprimantes vous pouvez consulter notre guide des imprimantes à cartes plastiques. 

Devez-vous stocker des données sur vos badges ? 

Si vous souhaitez produire des cartes plus sophistiquées que de simples badges d’identification, comme des cartes d’accès, des cartes bancaire ou des cartes de transport, il vous faudra acheter une imprimante capable d’encoder des données. 

Il existe 3 types de cartes pouvant stocker des données numériques

Les cartes à bande magnétique : 

Les pistes magnétiques sont ces bandes noires que l’on retrouve au bas de certaines cartes. Elles sont peu coûteuses à produire mais supportent très peu de données. On les retrouve notamment sur les cartes de fidélités, ou sur les badges de chambre d'hôtel.

Carte à bande magnétique

Les cartes à puces : 

Les exemples les plus connus sont les cartes bleue et la carte vitale. Elles sont dotées d’une puce microprocesseur pouvant accueillir de 1 ko à 64 ko de données. Les plus répandus sont les modèles 2 ko, 4 ko et 8 ko. Les données ainsi stockées sont disponibles en lecture et en écriture.

carte à puce

Les cartes à puces sans contact comme le pass navigo (carte de transport en région parisienne) ou pour le paiement sans contact  disposent d’une puce RFID qui communique par hyperfréquences. Elles ne nécessitent pas de contact physique avec le lecteur et sont plus simples d’utilisation. 

carte sans contact

A noter : quelque soit le type de cartes que vous choisissez, L’encodage des données nécessite un module spécifique qui est en option dans la plupart des cas.  

Quel niveau de sécurité pour vos badges ?

Tout d’abord vous devez identifier ce que vous voulez sécuriser : la carte, les données, ou l’accès à l’imprimante. 

Toutes les imprimantes proposent un premier niveau de protection : une sécurité visuelle sous la forme d'éléments graphiques personnalisés ou de code barres

Lire notre dossier sur la sécurité Holokote de Magicard

Vous pouvez ensuite opter pour des protections visuelles plus avancées pour votre carte comme L’impression d’éléments UV, la gravure laser, la lamination, les hologrammes, l’embossage ou bien des micro-textes. 

Pour les badges d’accès contenant des informations sensibles il faut recourir à l’encryptage des données. 

Certaines imprimantes sont également équipées de système de verrouillage du chargeur et du réceptacle de cartes ainsi que des parties accueillant les consommables. 

Le flux de données entre l’ordinateur et l’imprimante peut aussi être encrypté.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, les possibilités en terme d’impression de cartes sont nombreuses et répondent à des besoins très variés. Il est important de bien définir vos besoins en amont afin d’opter pour le modèle le plus adapté.

L'équipe d'Elliaden se tient à votre disposition pour vous aider à trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins : pour toute question concernant les imprimantes à cartes plastiques ou les badges, contactez nos consultants.